Appel pour la defense du droit a la sante

APPEL A LA MOBILISATION POUR LA DEFENSE DU DROIT A LA SANTE ET
CONTRE LA PRIVATISATION DES SYSTEMES DE SANTE
Social Forum Europeen

Londres, le 15 octobre 2004

Les participants au séminaire sur le droit à la santé lors du FORUM SOCIAL EUROPEEN de Londres proposent à l’assemblée des mouvements sociaux de retenir comme objectif prioritaire de mobilisation la privatisation des services publics et la défense du droit à la santé pour tous.

En Europe la remise en cause de ce droit, fruit d’une politique néolibérale, prend une dimension dramatique. La politique sanitaire néolibérale a transformé la santé en une marchandise source de profit.
L’attaque des systèmes de santé publics dans toute l’Europe et leurs privatisations excluent un nombre croissant de citoyens de l’accès aux soins.

Les services privatisés sont plus chers et donc moins accessibles à la population. Au même titre la logique de privatisation empêche une recherche indépendante puisque assujettie aux intérêts des multinationales.

Le traité sur la Constitution européenne remet en cause le droit à la santé qui était pourtant déjà contenu dans la Constitution de nombreux pays.
Les participants au séminaire déclarent leur totale opposition à ce traité résultant d’un accord entre banques et pouvoir financier qui ne prend pas en considération les intérêts de la population européenne. Pour toutes ces raisons ils invitent à voter contre ce traité lors des référendums nationaux. Ils réfutent également l’ensemble des accords qui vont dans le même sens et en particulier la Directive Bolkestein qui rend l’Accord Général sur le Commerce des services (AGCS) encore plus dur.

PHM (People’s Health Movement), GHW (Global Health Watch) et le REDS (Réseau Européen pour le Droit à la Santé) se battent contre l’exclusion et pour le droit à l’accès aux services sanitaires publics sans discrimination aucune.
Ils se mobilisent pour obtenir dans tous les pays des services de santé publics et gratuits capables de satisfaire les besoins de la population.

Les réseaux se battent contre l’Europe Forteresse qui nie les droit aux migrants et les empêchent d’accéder aux soins et de vivre dans des conditions dignes.
Pour ces raisons les réseaux se proposent de donner une place spécifique aux problèmes de la santé au prochain Forum Social Méditerranéen en juin 2005. De plus, PHM, GHW et REDS conjointement avec les réseaux d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, organisent le Forum Mondial de la Santé qui se tiendra à Porto Alegre du 23 au 25 janvier 2005 en amont du FSM et l’Assemblée Mondiale pour la Santé des Peuples qui aura lieu à Cuenca (Eq) en juillet 2005.

Les réseaux qui ont organisé les séminaires sur la santé – PHM, GHW et REDS – proposent une campagne de mobilisation contre la privatisation des services de santé avec comme point de départ le soutien à la lutte des citoyens hongrois qui ont imposé la tenue d’un référendum contre la privatisation des hôpitaux publics.

Les Réseaux appellent toutes les participants à l’Assemblée des Mouvements Sociaux à contribuer activement aux journées de mobilisation contre la privatisation des services de santé.


3 DECEMBRE 2004 : Journée contre la privatisation de la santé en soutien au référendum hongrois.

18 FEVRIER 2005 : Journée contre la Constitution Européenne et la Directive Bolkestein en lien avec le premier référendum sur le Traité qui a lieu en Espagne

10-16 AVRIL 2005 : La Semaine d’Action Globale